Métiers d’art : pourquoi choisir un DMA ?

Diplôme spécifique au domaine de l’art, le DMS (diplôme des métiers d’art) a pour objet de transmettre les différentes techniques traditionnelles de la discipline concernée, tout en promouvant l’innovation.

Qu’est ce que le DMA ?

Equivalent du BTS (brevet du technicien supérieur), le DMA est défini par le ministère de l’Education Nationale comme une formation visant à promouvoir l’innovation, à sauvegarder et transmettre le savoir-faire et les techniques traditionnelles dans un domaine spécifique. Il s’agit donc d’une transmission de connaissances : arts de l’habitat, arts du décor architectural, arts textiles et céramique, lutherie, arts graphiques, etc. La formation en DMA touche aussi des domaines du divertissement comme le cinéma d’animation et la régie du spectacle. La formation compte en tout 12 spécialités.

Comment accéder au DMA ?

Pour préparer un DMA, il faut être titulaire de l’un des diplômes ci-après : BT arts appliqués, Bac STD2A spécialité arts appliqués, Bac technologique arts appliqués, BMA dans la même spécialité. Les titulaires de bac général doivent faire une mise à niveau d’un an.

Comment se déroule la formation ?

La formation au DMA est proposée dans un lycée, un centre de formation public ou privé.

Les études en vue de préparation d’un DMA dure deux ans. Elles portent sur la transmission culturelle dans le domaine choisi, une pratique professionnelle hautement exigeante et l’apprentissage d’élaboration d’un projet. En général, la formation est divisée en trois branches : enseignement général, professionnel et artistique.

Pour tous les DMA, les enseignements généraux sont composés des cours de français, d’une langue vivante, d’économie, de gestion et des sciences appliqués. Les formations technologiques et professionnelles se déroulent dans les ateliers de création et de réalisation. Selon la spécialité choisie, un enseignement artistique pourrait faire partie du programme. Donc, tout au long de la formation, les étudiants et enseignants travailleront en partenariat avec les professionnels du secteur.

Quels sont les débouchés ?

Une fois votre DMA en poche, vous pouvez entrer dans la vie active. D’ailleurs, avec vos compétences, vous n’aurez aucun mal à acquérir une réputation dans le milieu. Il faut dire que DMA forment des artisans concepteurs qui sont capables de maîtriser des techniques complexes en créant des objets innovants. De ce fait, ils sont très sollicités dans le monde professionnel.

Zoom sur les métiers de l’aménagement intérieur

L’ameublement et l’aménagement intérieur est un secteur qui regroupe plusieurs métiers. Au début de leur carrière, les jeunes diplômés se lancent souvent en freelance pour regrouper un certain nombre de contacts. Plus tard, les plus chanceux pourront travailler à leur propre compte, après avoir acquis les expériences nécessaires en agence. Alors, quels sont les différents métiers du secteur ?

Agenceur de cuisine et salles de bain : ce métier est accessible aux détenteurs de CAP menuisier ou CAP menuisier installateur.

Architecte d’intérieur : les diplômés bac + 5 d’une école reconnue par le CFAI (conseil français des architectes d’intérieur). D’autres diplômes bac +2 d’une école privée permettent de devenir technicien assistant concepteur.

Carreleur-mosaïste : ce métier est ouvert aux détenteurs de CAP carreleur mosaïste ou BP carrelage mosaïque.

Décorateur : ce métier est accessible aux détenteurs d’un BTS design d’espace délivré par les écoles spécialisés comme Esma, d’un DMA décor architectural ou encore d’un DMA habitat avec option décors et mobiliers. Pour étudier l’aménagement d’intérieur chez Esma, cliquer ici : http://www.esma-montpellier.com/formations/bts-design-despace.html.

Domoticien : ce métier est ouvert aux détenteurs de BTS domotique.

Etalagiste-décorateur : plusieurs BTS permettent d’accéder à ce métier. On peut citer entre autres le BTS communication visuelle, BTS design d’espace, BTS design de communication espace et volume, etc.

Solier-moquettiste : un CAP solier-moquettiste est nécessaire pour exercer ce métier. Sinon, il y a aussi le BP peinture et revêtement et le BTS aménagement finition.

Pourquoi un BTS ?

En France, la filière BTS attire pas moins de 300 000 étudiants chaque année. Il faut dire que ces formations courtes offrent un large choix de spécialités permettant d’entrer directement sur le marché de l’emploi.

Le BTS, plutôt pour les étudiants motivés

Plusieurs types d’établissement proposent les formations au BTS (Brevet de Technicien Supérieur) : des lycées publics et privés, des centres d’apprentissage et même les formations à distance. A la différence de l’université, les étudiants au BTS sont peu nombreux (à peine une trentaine d’étudiants par section). Ils sont alors bien encadrés et suivis par les enseignants. Le nombre d’effectifs réduit et le bon suivi des étudiants garantissent un meilleur taux de réussite aux examens BTS. Autre grand avantage : le caractère professionnalisant de la formation BTS facilitent l’entrée des candidats sur le marché du travail grâce aux stages et missions en entreprises. Du côté de l’étudiant, cette situation implique que le rythme de travail soit imposant. Il faut compter en moyenne une trentaine d’heures de cours par semaine avec les stages obligatoires et les travaux dirigés tout au long de la formation.

Pourquoi les étudiants optent pour le BTS ?

La première raison qui pousse un étudiant à préférer le BTS au cycle long, c’est notamment le manque de temps. En effet, les études trop longues font peur à certains jeunes qui ont hâte d’entrer sur le marché de travail. Du coup, ils préfèrent largement se former au BTS qui ne dure que deux ans. Plus tard, avec de l’expérience, rien ne les empêche d’enchaîner les études pour préparer une licence pro.

Ensuite vient l’envie d’être bien encadré et suivi. Il faut reconnaître que dans les universités, les étudiants se comptent souvent par centaines surtout en début du cycle. Ce qui n’est pas le cas pour els BTS où les participants se comptent entre 30 et 35 par classe.

Les étudiants qui souhaitent avoir un diplôme reconnu mais qui ne peuvent pas intégrer les universités pour une raison ou une autre optent pour le BTS. Il faut souligner en effet que le BTS est un diplôme reconnu par les entreprises.

Connaitre davantage le monde de l’entreprise pour faciliter leur intégration, telle est l’autre motivation des étudiants au BTS. Les professeurs, les directeurs, les recruteurs et les étudiants sont tous unanimes : la formation au BTS mélange théorie et pratique, avec une véritable immersion en entreprise.

Métiers d’arts : pourquoi une Manaa ?

Vous visez un DMA (diplôme des métiers d’art) ou un BTS (brevet de technicien supérieur) des arts appliqués ? Si vous avez un bac général, vous devez faire une année de Manaa (mise à niveau en arts appliqués). Focus sur la Manaa.

Une année pour se mettre à niveau

La Manaa s’adresse aux bacheliers qui n’ont pas de spécialité artistique qui souhaitent rejoindre une formation en DMA ou en BTS des arts appliqués. Elle a pour objectif de les mettre au niveau et les préparer à l’enseignement de l’art.

Qu’est ce que la Manaa ?

En ce qui concerne le programme, l’histoire de l’art et l’expression plastique (couleur, volume, graphisme) occupe une place importante dans la Manaa. Seront donc étudiés sous differents anglas les problématiques suivants : design d’objet, communication visuelle, stylisme de mode, aménagement de l’espace, etc. Le programme comprend aussi des cours d’anglais, de culture générale, de mathématique et des sciences appliquées.

Comment accéder à la formation ?

Il faut savoir que la Manna est une formation très intensive dans son programme. Il faut donc de la motivation pour souscrire à une telle formation. Il faut compter en effet 33 heures de cours par semaine et 2 ou 3 heures de travail personnel à faire par jour. Photo, croquis, modelage, peinture, etc. soit autant de réalisations permettant à l’étudiant de perfectionner sa technique et aussi pour trouver son propre style. Notons que l’année de Manaa a aussi pour but de constituer son dossier de travaux artistiques personnels. Ce book est requis pour l’admission en DMA ou en BTS et il fera l’objet des échanges entre professeurs et étudiant.

Mais il ne suffit pas d’être motivé pour accéder à la Manaa. Cette formation est en effet très sélective à l’entrée, notamment dans les écoles supérieures d’arts appliqués (ESAA). Ces dernières peuvent imposées aux candidats des tests et/ou des entretiens. L’inscription se fait par le portail web APB (Admission Post Bac). Ensuite, les candidats sont recrutés sur dossier scolaire. Si le profil du bac n’est pas le critère le plus important, des bons résultats dans toutes les disciplines sont cependant exigés. Avoir une option art ou avoir suivi des cours de spécialité art au lycée constitue un atout. De même pour toute pratique personnelle : peinture, modelage, atelier de dessin, etc.

Le BTS design d’espace

Différents types de BTS forment aux métiers des arts appliqués. Parmi eux, le BTS design d’espace nous intéresse particulièrement aujourd’hui.

Vous pouvez vous former au BTS design d’espace dans un établissement spécialisé comme l’école ESMA ou en alternance. La France compte une bonne soixantaine d’établissement proposant ce diplôme sur tout son territoire.

La formation dure deux ans, pendant lesquelles vous serez formés aux métiers de l’architecture, de la conception de l’espace et des techniques de construction. Elle est accessible aux titulaires d’un bac arts appliqués ou MANAA.

Le titulaire d’un BTS design d’espace participe à la conception, la mise au point et à la réalisation d’un projet au sein du secteur public ou privé. Il peut donc travailler comme salarié dans une agence traitant le design d’espace ou dans une entreprise de création. Il intervient dans plusieurs secteurs d’activités : espace urbain et architectural (habitation, commerce, centre de loisirs, etc.), paysage naturel, patrimoine architectural, produits (mobiliers, bibelots, luminaire, etc.), mise en scène (art de la rue, muséographie, scénographie), installations éphémères (décors de plateaux, séminaires, expositions, etc.). En gros, un titulaire de BTS design d’espace peut travailler comme architecte d’intérieur, décorateur scénographe ou encore étalagiste.

Ce diplôme peut être complété par le BTS design graphique à l’ESMA. Pour en savoir plus, visiter cette page : http://www.esma-montpellier.com/formations/bts-design-despace.html.