Les études pour devenir expert en impression 3D

Véritable révolution technologique, l’impression 3D suscite beaucoup de passion en milieu industriel. Aujourd’hui, les techniciens et ingénieurs spécialisés dans ce domaine sont de plus en plus recherchés. Quelles sont alors les études qui mènent vers cette carrière ?

Une nouvelle formation en France

MADMAN (Materials and Addictive Manufacturing) est une nouvelle branche d’expertise que les Arts et Métiers Paristech ouvrira en collaboration avec le CNAM (Conservatoire National des arts et métiers) et l’ENSAPM (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais) dès le second semestre de l’année 2014-2015. La formation comprend six modules d’enseignements : ingénierie des matériaux, procédés de fabrication additive, conception générative et optimisation, méthodologie de conception, cycles des conférences industrielles et un projet final.

Selon Imade Koutiri, responsable pédagogique de l’UEE, l’impression 3D est un sujet assez récent pour lequel beaucoup restent à faire. Il n’est donc pas facile de mettre en place des formations complètes, c’est-à-dire qui ne se limitent pas à la partie « procédé » mais qui s’ouvre aussi sur la partie « matériaux, optimisation, etc. ». Cependant, la formation proposée par l’ENSAM a l’avantage d’être assez complète, englobant tous les thèmes liés à la fabrication additive. Cette formation s’articule en effet autour de quatre thèmes principaux. La partie « procédé » de la formation sera traité conjointement par l’ENSAM et le laboratoire PIMM qui dispose d’une équipe de chercheurs dédiée tandis que la partie « conception et intégration » du programme est confié au laboratoire LCPI qui est spécialiste dans le domaine. La partie « matériaux » quant à elle sera traité par le laboratoire PIMM qui sera aidé par celui du CNAM. Enfin, la dernière partie de la formation qui porte sur l’optimisation géométrique des pièces sera traité par l’équipe « numérique » de l’école d’architecture Pairs-Malaquais et les enseignants du même établissement.

En médecine

L’impression 3D intéresse beaucoup le domaine médical. Aujourd’hui, quatre universités internationales se sont rejointes pour mettre en place une formation Master en BioPrinting. Il s’agit de l’université de Wollongong et celle de Queensland (Australie), université d’Utrecht (Hollande) et l’université de Würzburg (Allemagne). S’étalant sur deux années, le programme proposé permet aux étudiants en médecine de se spécialiser en médecine régénérative et en bio-fabrication.

Aux Etats-Unis, l’institut America Makes a travaillé en collaboration avec le fabricant Makerbot pour mettre en place le programme « one 3D printer into every school » afin d’aider les écoles publiques à se doter d’imprimantes 3D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s